Actu Rotary > Actualité et Société > Les Lauréats 2017 de la paix

Les Lauréats 2017 de la paix

Proposés par les districts et nommés par le  Rotary International, des personnes d'exception sont mises à l'honneur chaque année pour leur implication en faveur de la paix.

 

Jean Best, (RC Kirkcudbright, Écosse). Elle a créé The Peace Project, formation enseignant la résolution des conflits à des adolescents afin qu’ils puissent utiliser ces compétences pour monter des actions dans le domaine de la Paix et dans leurs écoles et villes.

Ann Frisch, (RC White Bear Lake, Minnesota, Etats-Unis). Elle forme en Thaïlande du sud des populations civiles à l’établissement de zones dites sûres. Il s’agit d’endroits dans lesquels les familles, les enseignants et les autorités locales ne sont pas confrontés quotidiennement aux forces militaires.

Safina Rahman, (RC Dhaka Mahanagar, Bangladesh). Elle a fondé Emancipation & Empowerment of Girls, qui propose une éducation de base, des formations sur la prévention des conflits, la santé, l’hygiène, l’eau potable à 2600 étudiants au Bangladesh, tout en défendant les droits des femmes et celui des travailleurs.

Alejandro Reyes Lozano(RC Bogotá, Colombie), fut nommé au sein de l’équipe gouvernementale qui réalisa les négociations visant à mettre fin à 50 ans de conflits avec les FARC. Avec les Rotariens de son club, il a aidé et formé un réseau de femmes dans les domaines de la construction de la paix, la résolution des conflits, et la médiation pour gérer les conflits au sein de leurs communautés.

Kiran Singh Sirah, diplômé du Centre du Rotary pour la paix de l’université de Caroline du Nord à Chapel Hill, États-Unis, utilise le storytelling, l’art de raconter des histoires, pour créer un chemin vers la Paix. Son action a fait diminuer les problèmes résultant de la violence des gangs, et des conflits ethniques et sectaires, la pauvreté et la violation des droits de l’homme.

Taylor (Stevenson) Cass Talbott, diplômée du Centre du Rotary pour la paix de l’université chrétienne internationale au Japon fut le porte-parole des éboueurs marginalisés à Pune (Inde). Son projet a amélioré les conditions sanitaires de ces éboueurs qui gèrent quotidiennement 20 tonnes de déchets sanitaires non emballés, par une campagne de communication qui incita les habitants à emballer leurs déchets sanitaires, et aida les éboueurs à identifier ces déchets.

Commentaires
Aucun commentaire
Publier un commentaire


Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive


Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici.


Tous les champs sont requis.  * ne sera pas publié.