Actu Rotary > Actualité et Société > La Triomphante, prix littéraire du Rotary

La Triomphante, prix littéraire du Rotary

Le 20 novembre 2015, à Deauville, le président du jury littéraire, Dominique Perben, ancien ministre, a remis le Prix littéraire des Rotary clubs de langue française à Teresa Cremisi pour son roman La Triomphante paru en mai 2015 aux éditions Equateurs.

La Triomphante retrace le chemin de vie d’une femme née à Alexandrie, venue vers l’âge de 16 ans en Italie, et qui a fait une carrière de manager de l’imprimerie en France. Dans sa famille, personne n’est Français, mais on ne parle que le français et c’est dans Homère, Shakespeare, Stendhal, Conrad, Cavafis qu’elle puise des leçons de vie. Ce roman est un voyage autour de la Méditerranée, qui évoque la fin d’un monde merveilleux où l’on pouvait dormir à la belle étoile près de Palmyre, ou vivre librement en Egypte. Et si Teresa Cremisi refuse la nostalgie, c’est bien ce sentiment qu’elle fait naître en nous comme l’a fait remarquer justement le président du jury Dominique Perben lors de sa présentation à Deauville. « Nostalgie d’une fascination réciproque et positive entre orient et occident… d’un monde ouvert, d’un entrecroisement de cultures ». C’est aussi le  récit d’une réussite personnelle exceptionnelle qui dessine comme un autoportrait de l’auteur si ce n’est une biographie. On rencontre dans ce roman des réflexions profondes sur « l’amour qui traverse des vies comme une rivière souterraine… » amour des parents, amour des lieux, amours contingentes ou nécessaires…
Mais l’enseignement le plus positif que l’on peut tirer de ce livre et qui parlera aux Rotariens, c’est qu’on peut gagner la bataille de sa propre vie « triompher de sa vie » comme le dit l’auteur, sans naïveté ni autosatisfaction, même lorsque l’on est confronté à l’exil, et à la nécessité de se construire seul. »
Cette année encore, le livre choisi par le jury littéraire nous parle des valeurs rotariennes, courage, persévérance, vérité, liberté, tolérance, il défend et illustre notre belle langue et le principe de la francophonie autant qu’il servira le combat rotarien plus que jamais nécessaire pour la paix et l’entente entre les peuples.

Micheline Bonnet
Commentaires
Aucun commentaire
Publier un commentaire


Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive


Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici.


Tous les champs sont requis.  * ne sera pas publié.