Actu Rotary > Actualité et Société > Des dictées contre l'illettrisme

Des dictées contre l'illettrisme

En mars, des centaines de Rotary clubs de France ont organisé des dictées qui ont réuni toutes les générations du grand public. Cette opération de sensibilisation à l’illettrisme avait pour but de combattre ce fléau, sa prévention étant l’un des axes stratégiques du RI.
Dictée de la Paix à Firminy

Chaque club a décidé des modalités de la dictée Rotary et de l’affectation des fonds collectés. C’est ainsi que le district 1760 a signé un partenariat avec le célèbre dictionnaire afin d’éditer les «  Petits Larousse illustrés », édition spéciale sur laquelle figure l’emblème du Rotary. 200 dictionnaires ont été distribués à des clubs afin d’être offerts à des familles démunies. Le président du RI - Ravi Ravindran - s’est vu offrir l’un de ces dictionnaires lors de la conférence qu’il a tenue à Cannes en février.
A Gap, la dictée a été lue par l’évêque – Mgr Di Falco- et diffusée sur DICI TV ainsi qu'à la radio. Cette télédiffusion a permis à de nombreuses personnes des Hautes-Alpes de concourir, notamment celles hospitalisées.

En Ile-de-France, l’un des lecteurs fut Teresa Cremisi, lauréate du dernier Prix littéraire des Rotary club francophones, dictant un texte inspiré de Gérard de Nerval. Organisée conjointement par les RC de Paris et Paris Champs Elysées ainsi que leurs clubs Rotaract filleuls, une dictée composée de tirades philosophiques était lue par l’ancien ministre Luc Ferry.
A Barneville-Carteret (Manche), 54 candidats dont 6 enfants ont investi la salle de danse redevenue une classe avec son tableau noir et le bureau de maîtresse. Les représentants d'une dizaine d'associations, quelques élus locaux et des Rotariens ont planché une bonne heure.
A Firminy, «la Dictée de la Paix » a recueilli des fonds pour aider “Des pas pour des cahiers”, association de sportives qui allient la course et le don de fournitures scolaires dans des pays en grand manque; le Népal a été choisi cette année.
A Agde Cap d’Agde, l’amphithéâtre d’un lycée a vu se dérouler une épreuve pour trois niveaux : les moins de 10 ans, les 10-18 ans, et les adultes. La recette a financé l’achat de matériels pédagogiques destinés à l’action de lutte contre l’illettrisme menée par la Croix Rouge locale.

Ces opérations de sensibilisation montrent que le Rotary agit sur de profonds problèmes de société et informent le public sur sa philosophie. Bien relayées par les médias, ces implications sont sources de renouveau dans la perception du Rotary.

Christophe Courjon
Commentaires
Aucun commentaire
Publier un commentaire


Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive


Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici.


Tous les champs sont requis.  * ne sera pas publié.