Actu Rotary > Actualité et Société > Conférence présidentielle de Cannes, mobilisation générale pour la santé

Conférence présidentielle de Cannes, mobilisation générale pour la santé

Du 19 au 21 février s'est tenue à Cannes une des cinq conférences présidentielles du Rotary International. Plus de 1200 Rotariens, venus des continents européen et africain, avaient répondu à l'invitation des organisateurs, faisant de ce rassemblement un moment inédit pour faire le point sur les mobilisations du Rotary dans ses combats pour la santé. Retour sur cet événement qui fut très enrichissant.
De gauche à droite: Pr André Nieoullon ( CHU Marseille) Pr Philippe Amouyel ( CHU Lille), Dr Ekehart Pandel ( ancien administrateur du RI),Ravi Ravindran ( président du RI) et Marcel Crest (CNRS, directeur de recherche à Marseille).

 A côté des initiatives nationales et internationales mises en œuvre pour accélérer  la recherche sur les maladies neuro-dégénératives  (Global Action Against Dementia et World Dementia Council), l'action nationale  "Espoir en Tête" s’installe avec une ampleur qui ne manqua pas de séduire le président Ravindran. La communication de cet évènement annuel doit maintenant pouvoir s’étendre dans le réseaux des médias, notamment télévisuels. Le partenariat avec la Fédération de Recherche sur le Cerveau (FRC) confirme le rôle du Rotary comme acteur majeur pour la recherche sur les maladies du cerveau .


TÉMOIGNAGES D'EXPÉRIENCES PARTAGÉES

L'implication du Pr Crest , neurobiologiste , directeur de recherche au CNRS, permit de mieux appréhender la manière de devenir lauréat de l’appel d’offres relatif à "Espoir en Tête", dont l'action a permis de collecter plus de 9 millions d’euros en 10 ans.

L’intervention du Pr Chabannon ( Institut Paoli-Calmette Univ. Aix-Marseille, Centre de Recherche en cancérologie, INSERM , CNRS) précisa les considérables besoins en sang ( 1 million de malades sont soignés chaque année grâce au don du sang).L’action du Rotary  "Mon Sang pour les Autres", qui a essaimé aujourd’hui  dans plus de 100 villes, a accueilli 288 000 donneurs  pour lesquels générosité et don de soi sont des valeurs fondamentales qui s’inscrivent pleinement dans la démarche de projets ainsi partagés .En partenariat avec l’Etablissement Français du Sang ( EFS), le Rotary affirme ainsi à nouveau sa volonté d’agir dans le domaine de la santé.


UNE ÉVOLUTION DE LA MÉDECINE                                                               Le  Professeur Luc Montagnier , Prix Nobel de Médecine 2008, fixa  les enjeux en rappelant le fardeau des maladies chroniques  : cancers, maladies neuro-dégénératives, articulaires, auto- immunes... Toutes ces maladies ont comme aspect commun leur caractère multi-factoriel dans les troubles produits. A travers ses recherches, le Pr Montagnier a pu observer une communication particulière entre les molécules biologiques. Il apparaîtrait que l’eau  (plasma sanguin), en contact avec ces molécules biologiques, puisse mémoriser leurs structures et leurs fonctions. Cette observation, encore à valider, ouvrirait des perspectives sur les infections latentes bien souvent à l’origine des pathologies chroniques neurologiques (Alzheimer , autisme). Comme le professeur Nieoullon ,le Pr Montagnier s’intéresse au  lien  Intestin /Sang/ Cerveau (identification des  lésions des neurones digestifs) et conclue sur une  évolution de la médecine dans une direction qu’il qualifie des quatre P : médecine Préventive , Prédictive, Personnalisée, Participative .


ÉTHIQUE ET MÉDECINE
Le difficile sujet relatif aux rapports entre l'éthique et la médecine fut développé par l’ancien administrateur du RI Elio Cerini, et permit à chacun des congressistes de prendre la mesure de la plus-value apportée par le Rotary dans ses actions en direction de la santé. Que ce soit par ses actions de terrain, sa grande capacité de mobilisation à l'échelle planétaire, le Rotary reste un acteur majeur de santé, s'inspirant de valeurs pour fixer ses lignes de conduite et structurer ses domaines d'actions. Avec la référence fondamentale de la place de l'humain et de celle de l'entente entre les peuples, les bases d'une plus-value d'intervention restent posées.

Serge Meunier
Commentaires
Aucun commentaire
Publier un commentaire


Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive


Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici.


Tous les champs sont requis.  * ne sera pas publié.