Le Mag > Savoie et France, réunion aux sommets

Savoie et France, réunion aux sommets

01/01/2018
Rattachée à la France en 1860 à la quasi-unanimité de sa population, la Savoie est depuis toujours une terre de langue française. La première académie de langue française – celle d’Annecy, a d’ailleurs été fondée 30 ans avant l’Académie française. Regard sur un territoire devenu tardivement français et profondément attaché à sa patrie.
Les Chambériens votent massivement en 1860 pour le rattachement de la Savoie à la France

Les 20 et 21 juillet 1858, Napoléon III et Cavour - premier ministre du royaume du Piémont - se rencontrent secrètement à Plombières (Vosges), pour discuter de l'avenir de l'Italie. Suite à ces entretiens, Napoléon III décide de soutenir militairement le roi de Sardaigne contre l'Autriche, … en contre partie de la cession de la Savoie et de Nice à la France, après un accord par plébiscite des peuples concernés. 

Le 14 janvier 1858, un Italien - Felice Orsini - commet un attentat contre Napoléon III devant l'Opéra de Paris. Avec ses complices, il lance trois bombes en direction du carrosse impérial. Les bombes font huit morts et vont entraîner la France dans une guerre douteuse contre l'Autriche.

Poussés à bout par les Piémontais, qui savaient qu'ils pouvaient désormais compter sur l'appui de la France, les Autrichiens envahissent le 3 mai 1859 le Piémont. La France, suite à son traité d'assistance, entre dans la guerre.

Le chef suprême des armées françaises était Napoléon III. Comme son oncle Napoléon Ier, il décidait de la tactique militaire et donnait ses ordres à ses généraux. Pendant les combats, il était toujours parmi ses soldats, dans la mitraille.

La bataille de Magenta fut la première grande victoire des Franco-Sardes.

L'engagement suivant fut la bataille de Solferino. Il ne débute pas très bien pour les Franco-Sardes, qui commencent à être débordés. La cavalerie de la Brigade de Savoie, qui avait été gardée en réserve, entre dans la bataille. Avant la charge, son commandant exhorte ses cavaliers, en patois savoyard qui était en réalité du franco-provençal : " Infants d'la Savoé drechi vo, la France v'zarguète ». Ce qui signifie en français "Enfants de la Savoie, dressez-vous, la France vous regarde".

La charge de la cavalerie de Savoie est restée dans les mémoires. Elle rétablit la situation et décide de la victoire.

Les soldats savoyards étaient renommés pour leur vaillance. Pendant la guerre de 1914/1918, les Allemands craignaient beaucoup les attaques des Chasseurs alpins, composés en majeure partie de Savoyards. Ils les appelaient les « Diables rouges ».

Le 27e Bataillon de chasseurs alpins (BCA d'Annecy), a reçu en 1919 des mains du président Raymond Poincaré, la fourragère rouge. C'est la première unité de l'armée française à avoir reçu cette distinction.

Après la campagne d'Italie, Napoléon III et l'empereur d'Autriche François-Joseph signent l'armistice de Villafranca. Les troupes françaises quittent la Savoie et l'Italie sous les applaudissements des habitants. Après la signature le 24 mars 1860 du Traité de Turin, et le résultat de la consultation populaire le 22 avril 1860 (plus de 98 % de oui), le duché de Savoie se trouve désormais réuni à la France, selon l'article 1 du traité appelé « Annexion », et depuis 1960 « Rattachement ».

Il s’agissait d’une grande satisfaction des Savoyards qui attendaient depuis trop longtemps d'être Français.

Pierre Faramaz
Commentaires
Aucun commentaire
Publier un commentaire


Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive


Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici.


Tous les champs sont requis.  * ne sera pas publié.
 
En ce moment
Cliquez pour découvrir la nouvelle édition
RENDEZ-VOUS A TOULOUSE EN JANVIER 2018