Le Mag > Barry Rassin, la quête d'une vision

Barry Rassin, la quête d'une vision

01/07/2018
Entre bonhomie bahamienne et leadership solide, Barry Rassin, le nouveau président du Rotary International, réalise un équilibre parfait.

Après avoir suivi un programme d’études commerciales, Barry Rassin entra à l'université de Miami. On lui décerna, avec mention, un diplôme en comptabilité ; et plus tard, à l’université de Floride, il obtint un MBA en administration sanitaire et hospitalière.

L’hôpital Rassin (Nassau), prospère durant plusieurs décennies, connaissait alors un déclin. Après l'indépendance des Bahamas, en 1973, de nombreux expatriés britanniques, notamment des patients de l'hôpital, quittèrent le pays. C'est alors que Barry, qui avait à son actif, plusieurs années d’expérience dans l’administration sanitaire (principalement au Mount Sinai Medical Center de Miami), revint à Nassau avec sa première femme et leurs enfants, Pascale, Michele et Anthony. Son objectif était d’introduire la médecine de pointe dans le pays – et, en vue de cela, de moderniser l'hôpital Rassin.

UN HOMME QUI REFUSA D’ÊTRE…ROTARIEN !

Alors que Barry travaillait pour American Medicorp à Hollywood (Floride), un médecin l’avait invité à rejoindre le Rotary. Barry déclina l’offre. « Je me disais qu’il avait au moins 70 ans, j’en avais 30… ».

Son opinion sur le Rotary changea lorsqu’il revint à Nassau et rencontra John Robertson, lors d’une collecte de fonds pour le club de East Nassau. Robertson était impliqué dans la manifestation, ainsi que les filles de Barry, Pascale et Michele. Les deux hommes bavardèrent, et Barry accepta l’invitation à déjeuner au Rotary club. Sept ans plus tard, en 1987, il était président du club.

L’ascension de Barry au Rotary coïncida avec l'aboutissement de son plan de réaménagement l’hôpital Rassin. En 1986, avec l’aide d’un consortium de médecins, il racheta l'hôpital à Meyer Rassin, et en fit ce qu’ils baptisèrent le Doctors Hospital ; il est aujourd’hui considéré comme l'un des principaux hôpitaux des Caraïbes.

UN VISIONNAIRE ET UN GESTIONNAIRE RIGOUREUX

Dans le même temps, la vie privée de Rassin se trouva changée par sa rencontre avec Esther Knowles, qu’il épousa en 1990. Banquière à la brillante carrière, Esther s’immergea dans la vie que menait son mari au Rotary. Alors qu’il était gouverneur de district, en 1991-1992, elle l’accompagna dans une odyssée de six mois, au cours de laquelle ils rendirent visite à chaque club du vaste district.

Barry prit sa retraite de directeur de l'hôpital en 2016.

À l'hôpital, tout comme au Rotary, l’on voit en Barry un visionnaire en même temps qu’un administrateur minutieux. L’on admire également ses qualités de mentor. « Il sait identifier un talent de leadership », déclare Felix Stubbs, membre du conseil d'administration de Doctors, qui lui reconnaît le mérite de l’avoir lui-même conduit à devenir gouverneur du district 7020. « Lorsqu’il décèle en quelqu’un des compétences qu’il juge utiles au Rotary, il fait en sorte de le stimuler. C'est exactement ce qu'il a fait au Doctors Hospital. »

Commentaires
Aucun commentaire
Publier un commentaire


Image CAPTCHA pour prévenir l'utilisation abusive


Si vous ne pouvez lire toutes les lettres ou chiffres, cliquez ici.


Tous les champs sont requis.  * ne sera pas publié.
 
En ce moment
Supplément numérique disponible en téléchargement